NewsLetterOnline.net - Edition 362 du 1er janvier 2008

Edito

Pour cette première newsletter de l'année, permettez-moi tout d'abord de vous présenter mes vœux les plus chaleureux.
2007 a tenu ses promesses : arrivée de Vista, condamnation de Microsoft par la Commission Européenne, Apple sur tous les fronts avec MacOS X Leopard et l'iPhone, les PC stars (XO, Eee), la PS3 en Europe, les sites qui décollent (Deezer, Facebook...), la consolidation du marché des FAI, Ubuntu chez Dell, la quatrième licence 3G, le quad core, la lutte Blu-Ray/HD-DVD, les DRM contestés, la lutte contre le piratage, les SSD, la montée en force de Firefox... Et 2008 s'annonce déjà prometteur (WiMax, fibre optique, Service Pack de Windows, le retour de la DADVSI, l'informatique écologique, les mashups et services web, la TNT mobile, la bataille du web mobile entre Google et Microsoft). On annonce même déjà la proche nomination d'un secrétaire d'Etat aux nouvelles technologies dans le gouvernement Sarkozy (Franck Supplisson ou Thierry Solere selon les rumeurs). Quant à NewsLetterOnline.net, ce sera l'année de ses 10 ans (déjà !).
Rendez-vous donc dans la prochaine newsletter, qui reviendra sur les évènements marquants de 2007 pour tenter d'entrevoir ce qui nous attend pour 2008. Encore une fois, bonne année !

Les articles de la semaine

1 - Nintendo : vainqueur par KO (publié le 25 décembre 2007)

Qui a donc gagné la bataille sur le marché des consoles en cette fin d’année ? Ce n’est pas vraiment une surprise : c’est bien évidemment Nintendo. Promoteur du casual gaming, il a réussi à faire venir à lui des joueurs qui n'appartiennent pas à sa cible habituelle, d'où cette formidable réussite. Selon Video Game Chartz, le constructeur japonais a réussi à écouler en France pour la dernière semaine avant Noël pas moins de 171.541 Nintendo DS et 118.139 Wii, ceci dans un très fort contexte de pénurie (entretenu par Nintendo selon les rumeurs). Ainsi, selon des analystes, faute de stock, Nintendo perdrait entre 1 et 1,3 milliard de dollars de revenus supplémentaires, qui irait donc en grande partie dans la poche de ses concurrents.

Derrière, Sony arrive à aligner toutes ses consoles : 37.878 PSP, 34.121 PS3 et 31.388 PS2 écoulées en France la semaine dernière. Avec une nouvelle version de la PSP (Slim&Lite, dont les ventes ont dépassé celles de la Wii au Japon), une nouvelle version de la PS2 au Japon (SCPH-90000) et une version bon marché de la PS3 (399 €), Sony a donc tiré son épingle du jeu, sans toutefois convaincre complètement, surtout avec les ventes de PS3 qui restent loin des objectifs de Sony. La faute en revient à un manque de jeux exclusifs, et à une très nette sous-utilisation des capacités de la console, qui semble extrêmement difficile à maitriser pour les développeurs.

Enfin, Microsoft ferme la marche avec 25.005 Xbox360, qui se maintient donc à un niveau correct quoiqu'assez faible. La baisse du tarif n'aura donc pas été assez forte pour convaincre les joueurs. Mais Microsoft semble désormais axer ses efforts vers les services en ligne, et pourrait donc se contenter de se reposer sur sa base actuelle de joueurs.

Concernant le parc mondial de consoles, la Nintendo DS est très loin en tête avec 62,42 millions d’exemplaires, suivi par la PSP (28,79 millions), la Wii (17,51 millions), la Xbox360 (15,32 millions) et enfin la PS3 (8,12 millions). A comparer aux 120 millions de PS2 déjà vendues... Enfin, fort logiquement, côté jeux, Nintendo truste les 6 premières places des ventes. On est donc très loin de l'époque de la Gamecube, on l'on pensait Nintendo moribond...

2 - AMD Phenom : Encore du retard ! (publié le 26 décembre 2007)

Panique chez AMD : selon Digitimes, celui-ci aurait contacté ses partenaires pour leur annoncer un nouveau report des processeurs Phenom 9700 et 9900, cette fois pour le second trimestre 2008. En effet, AMD n’aurait toujours pas réussi à corriger le bug du TLB qui affecte déjà les modèles 9500 et 9600 (dont le correctif actuel fait chuter les performances de 10 à 20 %). Dans le même temps, pour écouler au plus vite les modèles défectueux, AMD a décidé il y a quelques jours de les brader, avec une baisse de tarif de 12 à 18 % (205 $ pour le modèle 9500 et 247 $ pour le modèle 2600).

Notez qu’Intel connaît aussi son lot de problèmes. Ainsi, la sortie des processeurs Yorkfield (Core 2 Q9550, Q9450 et Q9300) est repoussée en février ou en mars, suite à la découverte d’un problème de compatibilité avec les cartes mères bon marché (qui utilisent un PCB 4 couches et non 6 couches), entrainant un phénomène de bruit électronique au niveau du bus système. Le problème n’avait pas été rencontré avec les Xeon, car toutes leurs cartes mères sont des modèles à 6 couches. Mais dans le cas d’Intel, les conséquences financières seront certainement moins importantes que pour AMD…

Update du 1er janvier 2008 : La série noire continue pour AMD. Selon les tests du site Tom's Hardware, la plupart des cartes mères AM2 ne supportent pas encore les processeurs Phenom. Sur 10 cartes mères testées, seules 2 (de marque Asus) ont accepté de démarrer. Les autres, même avec un bios à jour, n'ont jamais passé la phase de boot...

3 - Asus Eee : un succès annoncé (publié le 26 décembre 2007, mis à jour le 28 décembre 2007)

Sans grande surprise, c’est avec un grand sourire qu’Asustek a dévoilé les premiers chiffres de vente de son ultra-portable, l’Eee PC 4G : pas moins de 350.000 exemplaires, soit 50.000 de plus que son objectif. Et sachant que plusieurs pays (dont la France) n’y ont pas encore eu droit, Asustek peut déjà se frotter les mains.

Asustek va donc tenter de capitaliser sur ce succès, en déclinant le portable dans plusieurs versions : un modèle PC 8G avec un SSD de 8 Go, mais aussi un modèle encore moins cher avec une capacité de seulement 2 Go et sans webcam, nommé logiquement Eee PC 2G, pour 299 $. Il sera doté en outre de 512 Mo de mémoire et d’une batterie 4 cellules de 4400 mAh, lui fournissant une autonomie de 2,8 heures. On murmure également qu’Asustek proposerait prochainement un modèle 16G au Japon, avec Windows XP préinstallé. Asustek préparerait également de nouvelles versions de l'Eee avec des écrans 8" et 9", pour remplacer l'écran 7". La rumeur provient de 3 fabricants d'écrans, AU Optronics, hungwha Picture Tubes et HannStar Display, qui ont reçu des commandes importantes d'écrans de ce type de la part d'Asustek pour le mois de janvier.

Côté concurrent, le président d’Acer a avoué qu’il avait monté une équipe pour concevoir une solution équivalente, mais reste dubitatif concernant la taille de la machine (surtout pour l’écran et clavier) et le système d’exploitation utilisé, c'est-à-dire Linux.

4 - Vente liée : le gouvernement suspend les discussions (publié le 26 décembre 2007)

Les associations de consommateurs grognent. En effet, le secrétaire d'Etat à la Consommation, Luc Chatel, a annulé toutes les réunions prévues entre les associations et la DGCCRF concernant les logiciels préinstallés (et en premier lieu Windows) sur les PC commercialisés, d’une part car il préfère attendre les résultats des affaires judiciaires en cours (plus exactement les poursuites engagées par l’UFC-Que Choisir contre HP, Auchan et Darty), et d’autre part car il affirme qu’il existe désormais des offres proposant des PC nus ou avec Linux. Les 4 associations concernées (l'UFC-Que Choisir, la CCLV - Consommation, Logement et Cadre de vie -, l’Aful - Association francophone des utilisateurs de Linux et des logiciels libres - et l'April - Association pour la promotion et la recherche en informatique libre) ont écrit une lettre ouverte destinée à la DGCCRF et au ministère de l’Economie et des Finances, pour leur indiquer qu’attendre une décision de justice est inacceptable : « La DGCCRF est saisie de ce dossier depuis fort longtemps et les conclusions se font attendre ». En outre, les actions judiciaires en cours portent sur des points précis, et les associations souhaitent évoquer d’autres problèmes : affichage des prix et part des logiciels dans le total, contrats de licences des logiciels… Enfin, concernant l’existence d’offres alternatives, les associations rétorquent : « les offres respectant la liberté de choix du consommateur et donnant des informations détaillées sur les prix et les licences sont toujours marginales voire inexistantes ».

5 - PS3 80 Go en Europe : une nouvelle gaffe de Sony (publié le 26 décembre 2007)

C’est la rumeur du jour. Selon la newsletter « HD World » de Sony, d’ici fin 2008, la PS3 dotée d’un disque dur 80 Go (déjà commercialisée en Corée du Sud et en Amérique du Nord) sera proposée en Europe, à un peu plus de 500 $, ce qui confirmerait donc la rumeur de l’abandon prochaine de la version 60 Go. Comme toujours, Sony a rapidement démenti l’information. Je vous laisse juge de l’explication : « The HD World newsletter is written by external sources, and the report quoted is from independent analysts. There is absolutely no 80GB version of the PS3 planned for Europe in 2008 » ( « La newsletter HD World est écrite par des intervenants externes, et l’information en question est rapportée par des analystes indépendants. Il n’y a absolument aucune version 80 Go de la PS3 prévue en Europe pour 2008 »). En langage Sony, cela signifie : « oui, c’est une information véridique, mais là, elle est sortie un peu trop tôt ». Attendons donc l’annonce officielle…

6 - Clavier Optimus : le vaporware continue (publié le 27 décembre 2007)

Art Lebedev l’avait promis : son clavier Optimus, doté de 113 touches intégrant un mini-écran OLED, devait sortir fin 2007. Quelques exemplaires fonctionnels ont même été exposés dans la boutique Wired de New York fin novembre pour une démonstration très convaincante ( http://www.youtube.com/watch?v=ypXAJKF73FA ), ce qui a rassuré les 600 personnes qui ont précommandé un de ces claviers, pour la somme de 1256 € l’exemplaire. Mais malheureusement, la société vient d’annoncer un nouveau report, cette fois pour la fin du mois de février 2008. Selon Art Lebedev, ce nouveau retard est dû à la conception d’un nouveau firmware et d’une nouvelle méthode pour la mise à jour du clavier.

Notez que le studio prévoit plusieurs versions de l’Optimus pour ceux qui souhaitent une version meilleure marché. On trouvera ainsi un modèle doté de 47 touches OLED (802 €), un autre avec 10 touches OLED (481 €) et enfin un modèle déjà culte puisqu’avec une seule touche OLED (la barre espace) et un prix de 371 €, il devient le clavier avec la barre espace la plus chère de toute l’histoire des périphériques de saisie…

Art Lebedev Optimus Tactus (concept)

Update du 1er janvier 2008 : Art Lebedev a levé le voile sur le successeur de l'Optimus, en publiant les images d'un nouveau concept appelé "Optimus Tactus", qui est un clavier composé d'un large écran LCD tactile (le clavier est donc totalement plat), qui serait logiquement plus simple à fabriquer (et donc moins cher) que l'actuel clavier, tout en permettant une configuration plus souple. Sauf que sans interface haptique, ce type de clavier serait très peu pratique à utiliser...

7 - Fibre optique : l’absence de mutualisation conduit à des situations absurdes (publié le 27 décembre 2007)

Quelle n’a pas été la surprise des habitants d’un immeuble de la rue Balard (15ème arrondissement de Paris) en découvrant une affiche annonçant le futur raccordement de leur immeuble à la fibre optique… immeuble déjà fibré par Citéfibre (Iliad) ! Résultat : l’immeuble possède désormais 2 infrastructures de raccordement distinctes. La pratique est évidemment contraire aux souhaits de l’ARCEP, qui souhaite une mutualisation des déploiements afin de réduire les coûts et de limiter les interventions dans les immeubles. On peut se demander si les opérateurs vont réellement jouer le jeu, ou entrainer les syndics dans une guerre commerciale similaire à ce qui s’était passé il y a quelques années avec le câble...

Update du 1er janvier 2008 : Pendant ce temps, une polémique gonfle sur un autre front. Le Conseil Général des Hauts-de-Seine a choisi Neuf Cegetel, Numéricâble et Eiffage pour couvrir l'ensemble du département en accès fibre optique d'ici 2012, soit un investissement de 422 millions d'euros. Or, depuis cette annonce, Free et Colt contestent une subvention de 59 millions d'euros qui serait versée aux opérateurs, ceci en totale interdiction avec le Traité de Rome. Les deux opérateurs menacent de porter plainte devant la justice européenne, puisque le nouveau réseau optique serait une concurrence déloyale à leur propre infrastructure. De son côté, le Conseil Général se dit confiant, puisque Toulouse et Amsterdam ont déjà obtenu un feu vert de la Commission Européenne sur de telles subventions.

8 - La nouveauté Free de la semaine : le bridage d’upload (publié le 28 décembre 2007)

Mauvaise surprise pour plusieurs abonnés de Free. Ceux-ci ont remarqué que leur débit en upload avait été presque réduit de moitié (de 1024 kb/s à 665 kb/s), sans un mot d’explication du FAI. Après plusieurs semaines d’interrogation, Free a enfin donné une réponse : il a volontairement bridé l’upload de certaines lignes répondant à un profil particulier, pour « accroitre la qualité de connexion » et « garantir de meilleures performances au plus grand nombre de freenautes possible » (ou plus exactement pour réduire le nombre de problèmes constatés). Selon Free, si ces abonnés souhaitent revenir à un upload élevé, il leur est toujours possible d’activer le mode « patate » dans leur interface de gestion. Ce que Free omet de dire est que le retour arrière n’est pas total, car ce fameux mode « patate » supprime la plupart des contrôles de paquets, et entraine une instabilité nettement supérieure de la ligne…

Si l’on peut se féliciter que Free songe enfin à améliorer la qualité de ses connexions, on ne peut que rester perplexe devant la méthode employée, les premiers concernés n’étant même pas informés. En outre, on peut s’interroger sur le fait que Free impose un tel bridage alors que ses concurrents, sur les mêmes lignes téléphoniques, arrivent à obtenir une qualité satisfaisante à débit maximum ?

9 - L'IFPI tente d'imposer le filtrage aux FAI

L'IFPI (International Federation of Phonographic Industry) a lancé une phase de lobbying auprès des parlementaires européens pour tenter de faire passer au Parlement un texte qui imposerait de nouvelles obligations des FAI : surveillance de tous les clients et de toutes les données véhiculées sur leur réseau, blocage de tous les protocoles peer-to-peer qui ne disposeraient pas d'un mécanisme de filtrage (même pour les échanges légaux), blocage de tous les sites proposant des contenus illégaux (The Pirate Bay est évidemment cité), obligation de mettre en place des technologies de filtrage via l'identification acoustique des morceaux de musique... Des mesures pour la plupart irréalistes qui transformeraient donc les FAI en police du net. De quoi donner de nouvelles idées au gouvernement pour faire suite à la mission Olivennes ?
L'EFF (Electronic Frontier Foundation) a rapidement réagi face au texte, en jugeant ces mesures de « difficiles, rapides, peu réfléchies et préjudiciables »...

10 - Windows XP Service Pack 3 : mise à jour de WGA

Microsoft a annoncé que via le Service Pack 3 de Windows XP, la procédure d'enregistrement sera proche de celle de Vista. Ainsi il ne sera plus nécessaire d'entrer immédiatement une clé produit valide, puisque l'utilisateur aura 30 jours pour la saisir. La différence se situe après cette période de 30 jours, puisque WGA (Windows Genuine Advantage) interdira le lancement du système tant qu'une clé n'est pas rentrée. Autre différence : ce système ne sera proposé que pour les nouvelles installations de Windows. La politique WGA sera donc inchangée pour les mises à jour du système (mis à part que les clés piratées seront vraisemblablement invalidées).