NewsLetterOnline.net - Edition 386 du 24 août 2008

Edito

L'iPhone 3G semble connaitre un grand succès dans le monde entier, mais c'est surtout la pénurie mondiale de ces appareils qui le laissent supposer (le seul chiffre de vente officiel provient de T-Mobile, avec 120.000 unités vendues en un mois et demi, dont 75.000 en Allemagne alors qu'il s'en été écoulé 75.000 en sept mois). Certains soupçonnent même Apple de créer lui-même cette pénurie...
Orange vient justement de lancer l'iPhone 3G en Pologne. Afin de susciter le buzz, les dirigeants de Telekomunikacja Polska, la filiale polonaise de France Telecom, ont eu une idée pour le moins douteuse : engager des figurants pour créer des files d'attente artificielles devant les boutiques plusieurs jours avant le lancement officiel du 22 août... rappelant les files d'attente d'il y a 20 ans, suite aux fréquentes pénuries ayant eu lieu juste après la chute du communisme. Certains des figurants proposaient même de vendre leur place dans la file d'attente...
Mais l'opération ne semble pas avoir eu le succès escompté, les polonais ne se sont pas pressés dans les boutiques... D'autant qu'Orange n'est pas le seul à proposer l'iPhone, puisque 3 autres opérateurs se sont lancés dans sa commercialisation.

Les articles de la semaine

1 - La justice allemande abandonne les poursuites contre les petits pirates (article publié le 19 août 2008)

C'est une décision que l'industrie du disque juge déjà comme catastrophique. Devant les dizaines voire centaines de milliers d'actions judiciaires lancées par les studios de cinéma, les majors du disque et des éditeurs de jeux vidéo contre les internautes pirates allemands (déjà 25.000 plaintes pour le premier semestre 2008, rien que pour le parquet général de Düsseldorf), la justice allemande a décidé de faire le tri pour éviter d'être enselevie sous des montagnes de dossiers. Ainsi, les procureurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont annoncé qu’ils ne poursuivraient plus tous les internautes identifiés, mais uniquement ceux dont le piratage a un but commercial. Deux seuils seront donc surveillés pour instruire un dossier : le nombre de fichiers partagés, et la valeur des fichiers partagées. Ainsi, seuls ceux qui mettent à disposition pour plus de 3000 € d'œuvres (avec comme bareme 1 € le titre de musique et 15 € un film) sont désormais concernés, même si les procureurs rappellent que le piratage d'une seule œuvre reste illégale. Cette règle sera appliquée en Bavière, Bade-Wurtemberg, Saxe, Saxe-Anhalt, et à Berlin.

2 - Le botnet Shadow explose en vol (article publié le 19 août 2008)

La police néerlandaise, aidée par le FBI et l'éditeur Kaspersky Labs, a réussi à démanteler un botnet de plus de 100.000 PC, qui avait été créé par un jeune homme de 19 ans grâce à un malware qu'il avait lui-même créé, "Shadow", qui exploite Windows Live Messenger pour se répandre (il avait infecté environ 150.000 PC). Il a été interpellé alors qu'il essayait de vendre ce botnet pour la somme de 25.000 € à un brésilien de 35 ans , qui a également été arrêté dans le cadre de cette opération. Kaspersky a publié sur son site des instructions pour supprimer Shadow. http://www.kaspersky.com/shadowbot

3 - Intel pourrait abandonner la marque Centrino (article publié le 20 août 2008)

Intel va faire disparaitre la marque « Centrino Atom » (utilisée dans les MID - Mobile Internet Device - qui sont basés sur la plateforme Silverthorne). En effet, le constructeur craint que les consommateurs ne soient induits en erreur en la confondant avec l'actuelle marque Centrino des PC, dont la puissance est très nettement supérieure. On peut d'ailleurs noter que la marque « Centrino Atom » n'a jamais vraiment été utilisée, car les appareils exploitant ces processeurs ont tous reçu un simple logo « Atom inside ».
Mais cette information est secondée par une rumeur insistante provenant de plusieurs sources, qui indiquent qu'Intel pourrait tout simplement faire disparaitre la marque Centrino (alors que le Centrino 2 vient juste d'être dévoilé). Il semble en effet que ce label ne soit plus un élément discriminant dans l'achat d'un PC portable.

4 - Plus d'un tiers des PC neufs commercialisés avec Vista utilisent en réalité Windows XP (article publié le 20 août 2008)

Microsoft se félicitait récemment des chiffres de vente des licences de Windows Vista : 180 millions depuis fin 2006, dont 80 millions depuis début 2008. Seulement, selon une estimation de Devil Mountain Software suite à une enquête chez des distributeurs, 35 % des nouveaux PC livrés avec Vista seraient rétrogradés pour revenir à Windows XP, alors que Microsoft a annoncé fin juin l'arrêt des ventes de ce dernier (sauf pour des cas particuliers comme les netbooks). Or, dans ce cas, la licence utilisée par XP est compatibilité par Microsoft comme une licence Vista ! De son côté, HP vendrait encore plus de PC avec Windows XP préinstallé que de PC avec Vista dans le secteur professionnel. Voila donc de quoi relativiser le prétendu succès du dernier système de l'éditeur de Redmond.

Il faut bien avouer que cette information n'est pas vraiment une surprise, puisque même Microsoft fait du downgrade un argument de vente pour Vista... Mais cette politique risque de porter préjudice à l'éditeur. En effet, suite à une plainte d'une association de consommateurs dénonçant l'arrêt de la commercialisation de XP, la commission de la concurrence de Taiwan a ouvert une enquête pour vérifier si Microsoft ne profite pas de son monopole pour imposer Vista aux consommateurs. Le verdict est attendu d'ici 6 mois, et pourrait éventuellement s'achever sur une obligation faite à l'éditeur de continuer la vente de Windows XP.

5 - Sony annonce officiellement la PSP-3000 ainsi qu'une PS3 de 160 Go (article publié le 21 août 2008, mis à jour le 22 août 2008)

Sony PSP-3000

Sony a confirmé lors de la Game Convention 2008 l'information parue dans la précédente newsletter : une troisième version de la console portable PSP est sur le point de débarquer. Deux nouveautés sont annoncées : d'une part, comme prévu, un microphone situé à côté des boutons de volume, et d'autre part un écran LCD amélioré, traité contre les reflets pour être utilisable à la lumière du soleil, apportant plus d'intensité lumineuse et augmentant le nombre de couleurs. D'un point de vue esthétique, on peut également noter que le bouton Home a été remplacé par un bouton Playstation. La PSP-3000 sera lancée en Europe le 15 octobre prochain, à 199 € avec un jeu. Huit packs seront proposés. Dans le même temps, les stocks de PSP Slim&Lite seront vidés, en proposant la console à 169 € (le prix reste donc inchangé).
Sony a également profité de l'occasion pour annoncer une nouvelle PS3 dotée d'un disque dur de 160 Go (et incompatible avec les jeux PS2), qui sera lancé en novembre en Europe pour 449 € (et aux USA pour 499 $, mais avec en plus les jeux Drake : Uncharted Fortune et PAIN à télécharger sur le PlayStation Network.
Enfin, Sony a dévoilé Vidzone, un nouveau service gratuit de streaming de vidéos et de musiques, qui sera accessible par la PS3 (et par la PSP via la fonction Remote Play de la PS3).

Mise à jour du 22 août 2008 : Dans un communiqué de presse, Sony a dévoilé une autre nouveauté concernant la PSP-3000 : la sortie vidéo permettra enfin aux TV non HD d'afficher les jeux PSP.

6 - La fondation Mozilla va améliorer Internet Explorer (article publié le 21 août 2008)

Si Microsoft a annoncé que le futur Internet Explorer 8 sera désormais plus respectueux des standards du web, le navigateur Internet vedette restera néanmoins loin d'adopter toutes les préconisations du W3C. Ainsi, il ne supportera pas la technologie Canvas, une technologie issue d'Apple permettant d'afficher sur des pages web des éléments en 3D à partir d'images vectorielles (SVG), et qui a depuis été intégré par le W3C au standard HTML 5. Pour exploiter cette technologie sous Internet Explorer, Google a par exemple été obligé de développer ExplorerCanvas, une librairie de compatibilité s'appuyant sur la technologie VML de Microsoft.
En revanche, la fondation Mozilla a déjà implémenté Canvas au sein du moteur Gecko. D'où l'idée de Vladimir Vukicevic, un développeur de Mozilla, de développer un plugin pour Internet Explorer afin de le rendre compatible HTML5 Canvas. Si pour le moment le plugin est fonctionnel, son utilisation est trop complexe puisque le mécanisme de sécurité d'Internet Explorer demande une autorisation à chaque installation. http://blog.vlad1.com/2008/07/30/no-browser-left-behind/
Mais ce n'est pas la seule tentative d'amélioration d'Internet Explorer de la fondation Mozilla. Cette dernière travaille en effet à la mise au point de Screaming Monkey, un autre plugin permettant à Internet Explorer de prendre en charge le moteur Javascript de Firefox. https://wiki.mozilla.org/Tamarin:ScreamingMonkey
Ces tentatives d'amélioration d'Internet Explorer ne sont évidemment pas innocentes. Car si le navigateur Internet de Microsoft respecte mieux les standards, les sites web seront par conséquent plus simples à développer, et seront donc mieux affichés par tous les autres navigateurs Internet concurrents.

7 - IDF 2008 : Menaces sur les technologies SLI et CrossFire (article publié le 22 août 2008)

Lucid Hydra Engine

Depuis qu'ils ont ajouté à leurs cartes graphiques des fonctionnalités de multiGPU, nVidia et AMD tentent de verrouiller le marché en refusant d'ouvrir leurs technologies propriétaires SLI et CrossFire, dans l'espoir de pouvoir vendre plus de cartes mères. Malgré quelques tentatives récentes d'ouverture, la situation reste figée.
La situation pourrait bien évoluer rapidement. En effet, lors de l'Intel Developer 2008, une société nommée LucidLogix (dont Intel Capital est un des principaux investisseurs) a dévoilé une technologie MultiGPU universelle, nommée Lucid Hydra Engine. Il s'agit d'un contrôleur PCI Express permettant l'utilisation simultanée de 2 cartes graphiques (éventuellement de marque, de génération et de puissance différentes). LucidLogix a développé un pilote qui s'installe entre les drivers graphiques et l'API graphique (par exemple DirectX 10) capable de gérer cette architecture, en répartissant les opérations de rendu entre les 2 cartes. Une démonstration était effectuée sur le stand de la société, avec 2 cartes GeForce GTX 260, sans lien SLI, et le rendu était parfait. Selon LucidLogix, le gain de performance avec l'ajout d'une seconde carte graphique serait linéaire.
Face à cette menace, AMD et nVidia vont devoir agir rapidement : les premiers produits de LucidLogix sont annoncés pour début 2009.

8 - Internet Explorer 8 renforcera la protection de la vie privée des internautes (article publié le 22 août 2008)

La prochaine version d'Internet Explorer (la version 8.0) arrivera d'ici fin 2008. Une première version beta est déjà disponible et une nouvelle arrivera d'ici fin août.
Une des nouveautés de ce navigateur Internet sera la possibilité de contrôler les informations diffusées par le logiciel. Ainsi, tout comme Safari, IE8 disposera d'un mode de navigation privée, en désactivant l'historique et le cache, et en supprimant toute donnée personnelle saisie dans un formulaire. Il s'agit d'un avantage d'IE8 sur Firefox 3, qui ne dispose pas d'une telle fonction (la fondation Mozilla doit en effet l'implémenter, mais cela nécessite beaucoup de modification de code). Il devrait également intégrer 2 nouvelles fonctions : Cleartracks (effacement de l'historique d'une session) et Inprivate (mode de navigation privée, et détection des sites qui tentent d'identifier les habitudes de surf des internautes). Selon Microsoft, les utilisateurs pourront contrôler précisément les informations qu'Internet Explorer 8.0 mettra à disposition des sites web.

9 - Canal+ pourrait devenir FAI pour concurrencer Orange (article publié le 23 août 2008)

Face à la menace que constitue Orange, qui est désormais éditeur de chaines TV et de contenus (les chaines Orange TV et Orange Foot, ou encore les productions cinématographiques Studio 37) et qui peut se reposer sur une manne financière importante, le groupe Canal+ doit très rapidement réagir pour tenter à son tour de concurrencer Orange sur son propre marché. Selon le Figaro, c'est la filiale Canal+ Overseas qui doit lancer la première offensive en tentant de proposer une offre unifiée triple play sur son terrain de prédilection, les DOM-TOM, en s'appuyant sur un fort taux de pénétration (de 50 à 60 %) et ses 300.000 abonnés. Canal+ devrait adopter plusieurs stratégies selon les régions : par exemple en faisant appel à des FAI partenaires (Outremer Telecom, MediaServ, ou encore SRR à la Réunion, une filiale de SFR qui elle-même filiale de Vivendi, la maison-mère de Canal+) ou en achetant de la capacité pour monter son propre réseau (comme aux Antilles, où SFR est absent).
Canal+ suit l'exemple de Sky en Angleterre, qui a étendu ses activités audiovisuelles en devenant fournisseur d'offres Triple Play. Si l'opération de Canal+ Overseas se montre probante, nul doute que Canal+ lancera la même offensive en métropole.

10 - Le délai de prescription des délits de diffamation sur Internet pourrait passer à 1 an (article publié le 23 août 2008)

La député UMP de Moselle Marie-Jo Zimmermann a déposé fin juillet une proposition de loi pour faire passer le délai de prescription des délits de diffamation sur Internet de 3 mois à 1 an, ce qui constituerait donc une différence par rapport à la presse écrite. Un groupe de sénateurs avait déposé fin juin une proposition équivalente, mais en écartant les reproductions du contenu de la presse écrite. Dans les 2 cas, le délai actuel, qui avait été fixé lors du vote de la loi LCEN en 2004, est jugé beaucoup trop court pour un tel média, protégeant donc les auteurs de faits de diffamation, d'injures ou d'incitation à la violence.
Toucher à ce point sensible s'est dans le passé toujours révélé conflictuel. En 2001, la Cour de cassation avait jugé que le délai de prescription devait débuter à la date de mise en ligne du contenu incriminé. En 2004, le Conseil Constitutionnel avait retoqué un article de la LCEN proposé par l'ex-ministre de l'Industrie Patrick Devedjian, qui avait tenté de faire débuter ce délai à partir de fin de mise à disposition du contenu au public (ce qui rendait les délits de diffamation quasiment imprescriptibles).